Rendons à César ce qui est à César, et au Progrès, ce qui aurait dû être de la mairie...

•Le 10 avril le quotidien lyonnais le Progrès a fait l'effort d'une page entière sur le sujet des 700ans de Lyon dans le territoire français avec une entrevue d'un historien de l'université : JL.Gaulin.

-Voici la page avec plein de détails intéressants… qu'il n'est pas possible de reproduire ici, mais qui est accessible sur le site du quotidien

IMG_9122_2

Que s’est-il passé le 10 avril 1312 ?
”Un traité est conclu en marge d’un concile à Vienne, l’archevêque Pierre de Savoie ”seigneur de la ville épiscopale”, cède au roi capétien Philippe-le-Bel, la juridiction, c’est à dire la plupart de ses droits, sur la cité de Lyon et ses dépendances. Les territoires concernés recouvrent, grosso-modo, l’actuel Vieux-Lyon, la Presqu’Île et la Saône. Au Nord, dès Miribel, et à l’Est du Rhône, on était en Savoie et en Dauphiné, 2 principautés indépendantes. Lyon compte à cette époque environ 15 000 habitants. À partir du 10 avril 1312, ils passent sous souveraineté royale française. La ville appartenait depuis 1032, au Saint-Empire Romain Germanique et elle était rattachée à son 3° royaume : la Bourgogne.”

Petite précision, avant 1032, Lyon et le Lyonnais faisait partie de la Lotharingie et non de la Francie.

article rédigé par Nicolas Ballet

"Nos archives étant en accès payant, il ne nous est pas possible d'autoriser la reproduction de l'intégralité d'un texte sur un support web. Nous vous autorisons donc à reproduire sur votre blog, en html, le titre, le chapeau introductif, la première question et la première réponse, suivie du lien Internet vers l'article payant (en indiquant au dessus la source)

-Un petit encadré met les choses en perspective historique grâce à Bruno Benoît

Ce sera la conclusion de cette histoire !