Détente & Distraction à la Guillotière du XV° au début XX°

à partir de la conférence du 27 juin 12, annoncée dans ce blog, et

du fonds des Archives Municipales de Lyon,

voici ce qui relève du sujet.

•Les lieux de divertissement ou de détente permanents ou réguliers :

-"les promenades"GIS XIX berges SENW grav007 = lieux agréables aménagés pour se promener

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-et "le Parc" avec ses allées et son lac   cartes-postales-photos-Parc-de-la-Tete-d-Or-LYON-69000-8023-20080116-0u8x8j4t2o1w0b3h0g8s

 

 

 

en toute saison 0001Ts

 

 

 

 

 

 

 

 

-les auberges, cabarets, guinguettes  kt cassini cabaret

 villurb cusset XIX rize

 

 

 

 

 

 

 

et autres établissements GIIS XIX mpl eco loisirs maurice

 

 

 

 

 

 

 On y boit, on y mange, on y joue aux cartes, certes, mais à d'autres jeux selon les époques (les dés au Moyen-Âge jusqu'à l'Âge-Classique au moins), le tric-trac, le billard dès le XVIII°,

On y chante, y danse… on y joue aux quilles, aux boules ("à la lyonnaise") : presque tous les estaminets ont des terrains (dimensions spéciales) en arrière-cour. (on cherche des photo svp)

 

le 26 mai 1944 : Le bombardement détruit le "Chalet Russe", avenue Berthelot. (Construit en 1895, reconstruit après 1904. Jeux de boules, café, salle de réunions, siège de sociétés mutualistes). précisent les Archives Municipales

 

-les brasseries depuis le XIX° =

"La brasserie Charroin (fondée par la famille Combalot en 1886) a disparu vers 1932"

in J'suis de la Guille : un Gone de la Guillotière de Paul GRILLOT

Celle de la Guillotière sur la place a existé jusqu'en 193… aussi

GIN XIX brasser tram NE pl-pt_2

-les salles de bal     GIIN XIX mpl3 guingt

 

 

 

 

 

 

-les cirques de passage et le cirque d'hiver   GIN XIX circ rancy monceyTsaxe

 

 

 

 

 

 

-les salles de concert  cartes-postales-photos-L-Eldorado-LYON-69000-11566-20080411-k4u3k7f3u0h0v3s7u0j2ou les kiosques à musique 

GII mpl-C kiosq enfts pl  

villurb roggers-jazz-orchestre

-les théâtrescartes-postales-photos-Interieur-de-l-Olympia-LYON-69000-8067-20080117-x1t1e6w2m7u5u1g4t8k3 et leurs spectacles divers

 

 

 

 

 

 

 

 

-les représentations de Guignol avec des castelets démontables

 400px-Guignol_des_enfants_du_PSLM

 

 

 

 

 

 

-les salles de cinéma  (une vingtaine sur la Rive-Gauche du Rhône à l'Entre-2-Guerres)

mpl XIX cristal-p

[Colonne_Morris,_cours_de_la_Liberté___publicité_Blécao]_2

 

 

 

 

 

 

 

 

-le Palais de Glace qui changera de destinationcartes-postales-photos-Palais-de-Glace-LYON-69000-8067-20080117-5h6x2r4y9m5w7j3r3d5m

 

 

 

 

 

 

 

 

•Les moyens ou les activités de divertissement ou de détente :

Les jeux que l'on pratique en plein air ou à la taverne : (aucune illustration pour le moment)

 

 

-la radio locale 

 

 

-les vogues  GIN XIX st-pothin jeux 001

 

GIN XIX jeux ollier003

 

-les chorales

 

-les patronages laïques waka gym001_2avec leurs activités diverses, dont la gymnastique

Par ailleurs il existe des sociétés de Gymnastique qui ont leur fête  

cartes-postales-photos-Fetes-Gymniques-du-15-Aout-1910--Souvenir-LYON-69000-8067-20080117-9n1o4u0d1g2a9a4n6b0u

 

 

 

 

 

 

 

-les banquets familiaux, amicaux ou de voisins   0001tG

 

 

 

 

 

 

 

-les boules lyonnaises  0001Mh

 

 mpl XIX aff boules001

 

 

 

 

 

 

•Et puis il y a les fêtes publiques, telles que

-les cavalcades ou défilés de la Mi-CarèmeXX fete trad carnaval

GI pl-pt XIX cld carnvl marseil vuens-SN

 

-les 14 juillet : son défilé, ses bals et son feu d'artifice

 

•Les autres "évènements" qui font distraction, comme par exemple

-les tournois, de toute sorte (de boules avec la fameuse Pentecôte lyonnaise par exemple),

 

-les rendez-vous d'aviation à Villeurbanne,0001uK

 

 

puis à Bron, bron XIX aviat cld 1910 col

attirent une foule de tout le secteur,

 

 

 

 

Dans les années 196… les caravelles y étaient aussi admirées en bout de piste.

 

-Les joutes fluviales se pratiquaient à Gerland ou la Mouche où les sociétés de sauvetage portaient secours en cas de mauvaise navigation. On joutait "à la Lyonnaise". C'était une activité très populaire et valorisante.

 

-le 8-Décembre - depuis 1852 -

"Inauguration de la statue de la Vierge, sur le clocher de la chapelle de Fourvière. Le soir, illuminations par les Lyonnais. Seconde solennité de l'inauguration et reprise des illuminations le 12." 

"le 8 décembre 1870 : Pas d'illumination, à cause de la guerre. Pèlerinage spontané de nombreuses femmes à Fourvière. L'après-midi, pèlerinage d'hommes. (Origine des pèlerinages du 8 décembre)."
Informations tirées de 'C'est Arrivé à Lyon' des Archives Municipales de Lyon

 

-les expositions internationales et les foires sont aussi et toujours des occasions de divertissement

affich 1894 expo002    00016J

 

Tous ces élèments forment l'ensemble non-exhaustifs des loisirs des gens de la Guillotière.

 

Et la pêche ? un loisir utile, car l'on mange ce que l'on pêche. Longtemps elle a relevé des activités des personnes âgées, qui passaient le temps de manière rentable. Le dimanche, d'autres s'y adonnaient.0001mq

 

 

 

 

 

 

-La chasse a été pratiquée sur la Rive-Gauche du Rhône, comme partout à la campagne. Était-elle une distraction ? On chassait sur  "ses terres"… on mangeait les produits de "sa chasse" : distraction pour les propriétaires, braconnage pour les autres… c'était alors alimentaire.

 

mtchal sablons pl-4T5-S cd mais ocre gallay

-La prostitution est aussi à ranger dans les distractions (pas d'illustraction pour le moment).

cette maison aurait servi de lupanar dans les année 195… à Montchat…  

 

 

 

 
 Certaines distractions sont toujours d'actualité : les avez-vous repérés ?

et les vôtres, quels sont-ils ?

 

les clichés n/b sont issus des fonds de la Bibliothèque ou des Archives Municipales de Lyon, exceptées 2 d'un site noté

nb ce billet sera complèté au fur et à mesure des "découvertes" concernant le sujet ! (revenez y)