✪Il y a un an, les Services Culturels de la ville ont fait un récapitulatif de la prise en compte par l'état de la notion de patrimoine. En parallèle, voici l'application sur Lyon.


•La notion de Monument historique a été affirmée dès la Révolution Française. L'abbé Grégoire, ecclésiastique, homme politique, bien connu des folkloristes français recense ce qui fait les traditions des provinces ; il invente le terme de "vandalisme" pour mettre fin aux dégradations des édifices de l'Ancien Régime.

•1825 : V.Hugo poursuit le combat, il met en scène l'Histoire et écrit un pamphlet contre les démolisseurs : "il faut arrêter le marteau qui mutile la face du pays. Une loi suffirait : qu'on la fasse !". Il était habituel de se servir des matériaux des bâtiments pour d'autres chantiers. La notion de préservation est étrangère et l'économie prédominait.

1840 : P.Mérimée fait l'inventaire des monuments "pour lesquels des secours ont été demandés". Son nom a été donné à une base patrimoniale nationale de données.

À Lyon, ce travail aboutit à la protection des églises les plus éloquentes : Ainay, st-Nizier, st-Irénée. Puis en 1862, c'est le cas de la primatiale st-Jean, puis de l'Hôtel-Ville en 1886.

presq ainay egl vuens-WE2presq st-N egl imm vue-WE albonst-just st-I egl vuens-WE pl-irenee

RDS st-J egl statue vuens-WE-g plpresq terro XX HV face

 

 

 

 

1887, 30 mars : adoption de la 1°loi de protection des Monuments Historiques

frv_ruines_theatres_vuens1905 : le site Gallo-Romain de Fourvière devient monument historique

 

 

 

 

 

 

•1913, 31 décembre : 2°loi, renforce le précédent classement, toujours en vigueur de nos jours.

RDS_st_J_hp_ocre_gadagne_boeuf1920 : l'Hôtel-Gadagne est sauvegardé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1930, 2 mai + 1943, 7 janvier : 3°étape, la législation est complètée et la protection est élargie "aux abords" des monuments classés.

presq_BLC_kiosq_renov_eau_pl_SE1941 : protection des immeubles de Bellecour

 

 

 

 

 

 

 

1962, 4 août : la loi dite Malraux, initiée par l'écrivain (Ministre de la Culture du Général de Gaulle), prévoit la création de secteurs sauvegardés. Elle sera améliorée par les lois du 7 janvier 1983 et 8 janvier 1993 qui autorisent "la prise en compte du territoire urbain dans toutes ses dimensions patrimoniales.

1964 : le Vieux-Lyon échappe à la destruction et devient le 1°secteur Sauvagardé de France.

presq_ptes_escal_noct_vorace1990 : la Cour des Voraces est classée,

 

GIS_uni_garage_193__reinach_bvl1992 : idem pour le Garage Citroën de la rue de Marseille,

 

 

 

 

 

 

lum_hall1994 : c'est le tour du dernier hangar des usines Lumière, rue du 1°Film

 

 

 

 

L'agglomération lyonnaise crée 2 Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP). Il s'agit des Pentes de la Croix-Rousse et des Gratte-Ciel de VIlleurbanne.

1998 : inscription du site historique en tant que Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

•On constate que les mentalités et les faits avancent très lentement.

De nos jours, de nombreux citoyens réclament la sauvegarde et l'entretien du patrimoine qu'il soit historique, industriel, vernaculaire, populaire, religieux ou autre. Non seulement les choses ne vont pas vite, mais on est tout de suite dépassé par la réalité financière. Du coup, en dehors du périmètre UNESCO, seuls les bâtiments qui peuvent s'assurer d'un nouvel avenir sont préservés et réutilisés. Les autres sont pris en photo, décrits et détruits.…

 ☛Qu'en est-il dans votre ville ?