Ce billet ne retrace pas la conférence très pertinente au sujet de la Rize qu'ont proposée G.Truchet et J.P.Tabey à la Société-Rive-Gauche du Rhône de Lyon le mardi 21 novembre 2006 avec bonhomie, entrain et jovialité. Leurs illustrations comme leur discours la faisaient revivre depuis la mi-XIX° jusqu'à la fin du XX°siècle.

Si les deux Compères des Amis de Guignol pouvaient mettre leur prestation sur internet, ce serait un excellent repère pour ce début de siècle !

La Société Rive-Gauche du Rhône de Lyon avait cependant publié leur texte en décembre 2007 dans le bulletin n°183. Cette association ayant fermé, nous la faisons revivre en publiant de temps à autre ses publications, afin que ses travaux entrent dans le XXI°siècle et ses nouvelles technologies.

✪Ici, ce ne sera que le témoignage de ce début de XXI° sur les traces du fameux ruisseau ! (1/7)

IMG_3061

Histoire d’un Ruisseau : la Rize


par Gérard TRUCHET & J.Paul TABEY
conférence donnée à la Société Rive-Gauche le mardi 21 novembre 2006
bulletin n°183 de décembre 2007 pp8/20

"La Rize d’aujourd’hui, que peut-elle bien évoquer aux gones de la rue ?

    Nous avons mené notre enquête, les réponses sont variées, mais finalement le résultat est positif.


•Pour certains, la Rize évoque un échangeur de la rocade-Est, une zone artisanale, un grand prix de cyclisme à Vaulx-Velin ou une école place ste-Anne à Lyon.
Pour d’autres elle indique une avenue à Villeurbanne (!), une rue à Lyon, un atelier réalisateur de la remarquable rénovation du stade de Gerland et enfin, quand même, pour les plus nombreux, une rivière.
(…) Nous avons saisi avec détermination cette réflexion et, sans attendre, nous nous sommes mis au travail.

Ce ruisseau mérite bien que nous nous penchions sur son passé : il a fait vivre et rêver tant de génération de fenottes et de gones, même si, depuis fort longtemps, elle termine son existence dans les sombres tuyaux du tout-à-l’égout, disparaissant ainsi, et à tout jamais, du paysage lyonnais.

•Nous avons donc tenté de surmonter l’insurmontable ! Le plus difficile était de rassembler un maximum de documentation ; mais quels ont les écrits existants sur la Rize ?
-Tout d’abord, le plus ancien que nous ayons trouvé : un essai réalisé par Georges DESGRANDCHAMPS et publié dans le magazine de la Vie Lyonnaise en 1937.

-Plus près de nous, une étude de Jean MOUSSA parue en 1966 dans Rive-Gauche.

-Ensuite, en 1988, un recueil de souvenirs glanés auprès des adhérents de l’OVPAR (Office Villeurbannais des Personnes Âgées et Retraitées).

-Bref, si nous ajoutons les articles imprimés dans la presse locale depuis les années 196…, nous avons eu entre les mains tout ce qui pouvait être rassemblé comme renseignements susceptibles d’éclairer la multitude de nos questions.
Notre propos n’est pourtant pas exhaustif, et chacun pourra à sa guise compléter cette humble histoire.

De plus, la Rize, vous vous en doutez, n’a pas passé son existence à la même place. Personne ne peut prétendre qu’elle serpentait plus par ici que par là ; les crues, l’urbanisme, la voierie et tant d’autres changements ont concouru à ses déplacements." (…)

C'est comme un bras du Rhône, petit "qui traverse 4 communes sur un peu plus de 20km : Décines, Vaulx-Velin, Villeurbanne et Lyon, où il termine sa course en tant qu’affluent du fleuve…"

Republication qui sera agrémentée de notre propre témoignage…

Voici le périmètre d'expansion traditionnelle de la Rize qui sera à nouveau illustré au fil des diverses communes qu'elle arrosait :

agglo rize ktcarte présentant en fait les ouvrages d'aménagement sur le Nord-Est de l'agglomération

 

…sur les traces de la Rize à pied, dans le prochain billet : abonnez-vous !

retour sur intro générale à la Rize

suite : Rize - sources