Dans la série des loisirs d'avant 196… dans l'agglomération lyonnaise, voici une autre histoire de vie.

TVeurope_Bush_TV_62•À l’époque où la télévision était un luxe pour beaucoup dans les années 195…, où les tourne-disques mangeaient du vinyle, mon frère et moi, nous nous faisions une fête à l’idée d’aller rendre visite à un vieux monsieur habitant Jonage. Il avait le privilège de posséder un téléviseur, la seule chaîne était évidemment en noir et blanc !
Notre plaisir était grand lorsque la mire faisait place au traditionnel film du dimanche après-midi, vers 16heures. Mais les impératifs des horaires d’autocar nous obligeaient, nous et nos parents, à rentrer au bercail avant la fin du film… Il n’était bien sûr jamais question de regarder le second film en soirée, vers 20h30 !

jonage XIX trsport tram terminus

Le terminus du tramway bien avant, au début du XX°

•Notre père, Lucien, quand il sortait seul, avait un curieux passe-temps qui consistait à se rendre dans les grands magasins et supermarchés pour comparer les prix des denrées alimentaires - histoire d’économiser quelques sous -.
Notre mère, Simone, adorait tricoter, elle confectionnait beaucoup de lainages quand nous étions petits, surtout à l’approche de l’hiver. ; essentiellement par souci d’économie.
Plus tard, à ses heures perdues, notre mère aimait aussi faire du canevas. J’ai gardé en souvenir d’elle une très belle chasse à courre.

NousDeux LogoCapture d’écran 2013-09-30 à 16Elle achetait régulièrement des magazines tels que “Nous-Deux” ou “Intimité”. Notre sœur et notre mère les lisaient avec avidité. Ces romans-photo ne m’intéressaient pas. Par contre, c’est grâce à ces deux revues que j’ai commencé à prendre goût aux grilles de mots-croisés. Une manière comme une autre de s’exercer sur des grilles dont les définitions étaient relativement faciles. Il faut un début à tout, comme l’on dit. Le mien fut dans ces revues…

•En matière de jeux et de petits camarades, mon frère et moi vivions plutot en “autarcie”, car notre mère ne souhaitait pas nous voir jouer dans la cour de la rue Deleuvre, hors de sa surveillance. Nous en ressentions alors une certaine frustration…
Nous composions donc avec des jeux d’intérieur et notamment avec les Méccano dont nous raffolions. Chaque année, pour Noël, nous avions droit à une nouvelle boîte. Au fil du temps le niveau évoluait et les modèles à construire étaient de plus en plus élaborés, puisque ce jeu comportait dix boîtes.

premiere

 

•Petits, mon frère et moi sommes allés passer des vacances en pension à Marlieux, en Dombes…

Capture d’écran 2013-09-30 à 16

•Notre grand-mère paternelle, d’origine bressane, habitait un tout petit appartement mansardé, cours de la Liberté. Sa petite retraite lui donnait très peu de moyens de distraction. Elle était bonne cuisinière et elle faisait parfois des extras chez des particuliers. Notre père, lui, se mettait volontiers aux fourneaux les fins de semaine.

 

Capture d’écran 2013-09-30 à 16•Mon frère et moi, avons souvent bourlingué, avec nos parents, dans des trains tractés par des locomotives à vapeur, à travers la France. En ce temps-là les escarbilles tout au long du trajet étaient garanties. Messieurs en chemise blanche s’abstenir ! Notre enfance fut donc bercée par ces trains et ces monstres d’acier, souvenir d’une époque depuis longtemps révolue… Et ceci nous a quelque peu donné une âme ferrovipatte.
Mon frère avait surtout le goût pour la photographie ferroviaire. Et l’éventail des sujets est large, pour ceux qui s’intéressent à ce domaine : infrastructure, superstructures, matériel roulant de toutes sortes, voitures de voyageurs, wagons de marchandises, locomotives diesels et électriques, sans oublier les gares, les appareils de voie… Il est vrai que le chemin de fer est un mode de transport terrestre complexe. Mon frère et moi avons fait des photo ferroviaires pendant des années, à la Mouche, à Perrache, mais aussi à Paris ou à Dijon. Mon frère avait un jeu de train électrique miniature bien composé, qu’il a bradé un jour, adulte.

 ➥Vous aussi relatez nous vos loisirs d'avant 196…

servez vous du volet "contacter l'auteur" dans le bandeau supérieur du blog