Dans le tissu urbain actuel, il est difficile de retrouver les voies anciennes qui nervuraient le paysage.  Elles sont pourtant l'un des vestiges de Bèchevelin. Les transversales qui suivent dans ces prochains billets, ne sont pas du même ordre que les précédentes.

•Celle de cette semaine est mal empruntable à pied, ou du moins pour le commun des citoyens.

IMG_6329

Évidemment…

Ce n'est pas une voie ordinaire, elle fonctionne dans la ville comme une barrière qui enserre une partie du territoire dans une courbe… contraire à celle du Rhône.

Capture d’écran 2014-02-01 à 14

Cette voie aurait pu être enterrée, puisqu'il y avait les douves, mais cette option n'a pas été retenue ni à l'époque, ni lors du développement des lignes…

 

•Comme dans la ceinture de forts, des ouvertures laissent passer de l'autre côté…

GIIN villette PD rize tunnel horreurs vuens-EW pompidou

GIIN PD villette rize tunnel vuens-WE pompidou

GIS gare affiche pont rail vivier

 

•Sur Bèchevelin, les voies de chemins de fer prennent la place des fortifications

Sous Louis-Philippe, "Lyon, de par sa position stratégique à proximité de son ennemi, doit être protégée. La décision sera prise de faire de Lyon un grand camp retranché.

En 1830, Hubert Rohault de Fleury est nommé au poste de commandant supérieur des travaux de défense de Lyon et va reprendre le projet d’Haxo. (…)

Trois secteurs seront concernés" dont celui de Bèchevelin : "À l’est, sur la rive gauche du Rhône : il n’existait à l’origine aucun système défensif sur cette partie de la ville. Cette nouvelle ligne de fortification est composée d’une succession de forts et batteries reliés par des courtines et un fossé mis en eau." pour en savoir plus

La déclassification des fortifications lyonnaises, est arrivée très tôt, après la défaite de 1870 !

Dans un prochain billet, une autre transversale spéciale !

 

autres transversales :

-une transversale en monopole