✪Les ponts du Rhône font le lien entre la ville et Bèchevelin, mais aussi avec l'arrière pays. Ils font partie des voies que l'on emprunte… Les ponts font suite ou sont à l'origine des voies que l'on a vues auparavant.

•On sait peu de chose du pont romain sur le Rhône dans le périmètre lyonnais. De toute vraisemblance, il était à hauteur de l'actuel pont de l'université. Sa structure, sa forme nous échappent. Toutefois, il pourrait être imaginé à partir d'autres ponts romains sur d'autres fleuves…

Lui a fait suite, le Pont de Bèchevelin, dont on a retrouvé des piliers en creusant le tunnel du métro, sous le fleuve.

Puis fut le Pont de la Guille, dont il nous reste des gravures, peintures, dessins.

Des siècles plus tard, le Pont Morand commença la liste des ponts lyonnais modernes sur le Rhône.

rh air g N foto



•Les ponts ont été à péage, ce fut l'objet d'une émeute pendant la Révolution Française, et le 20 février 1865 une lettre de l'Empereur au ministre de l'Intérieur annonce diverses mesures d'utilité publique pour Lyon, comme le rachat des péages sur les ponts ; vote de la loi le 29 juin ; mise en pratique le 15 août.

 

•Nous allons les voir un par un au fil des semaines :

Pont-Lafayette (1828), Pont de l'Hôpital (1839), Passerelle du Collège (1844), Pont du Midi (1849), Pont st-Clair (1848), Pont de l'Université (1899), Pont de la Boucle (1903)Pont de Vassieux (1857 & 1954), Pont de Croix-Luizet (1897), Pont de Cusset (1897), Pont Pasteur (1914), TEO (1997), Pont R.Barre (2014), Passerelle de la Paix (2014) !

+ Viaduc de la Méditerrannée (1855) = voir pont du Midi

+ les autres ponts du canal (1895/97)

+les ponts qui manquent !

 

Les notes que nous avons, issues des Archives Municipales de Lyon ou de Jean Pelletier, diffèrent. Nous n'allons pas trancher, mais donner les diverses versions.