✪Les ponts du Rhône font le lien entre la ville et Bèchevelin, mais aussi avec l'arrière pays. Ils font partie des voies que l'on emprunte… Les ponts font suite ou sont à l'origine des voies que l'on a vues auparavant.

histoire retracée à partir des notes des Archives Municipales de Lyon, des pages de J.Pelletier sur les Ponts et Quais de Lyon et du site de Patrimoine Rhône-Alpes sur les Ponts du Rhône

Le pont st-Clair a eu plusieurs vies. 

•Un premier pont est ouvert à la circulation en 1844 selon les Archives, construit en 1846 par la Compagnie des Ponts du Rhône selon Patrimoine Rhône-Alpes.

IMG_8504_2

collection de la Bibliothèque Municipale de Lyon

 

"Lors d'une crue survenue le 29 juin 1854, un bateau chargé de pierres, flottant à la dérive, vient heurter une des piles du pont qui s'effondre dans le Rhône. L'ouvrage est profondément modifié lors de sa reconstruction en 1855-1856. (…) La largeur de l'ouvrage est réduite à 6,70 m" Patrimoine Rhône-Alpes

"il fut détruit lors de la crue de 1856, par un moulin" disent les Archives

Y-a-t-il eu plusieurs crues endommageant le pont ?

 

Rh-val st-clair XIX moulin

un Moulin du Rhône collection J.Manin

 

"Le suivant, fondé sur les mêmes piles fut ouvert dès 1857 et devint Pont Vaïsse" J.Pelletier

Là, les notes des Archives et les pages de J.Pelletier diffèrent. Pour les A.M.L. le pont aurait été inauguré le 2 avril 1856 déjà…

Rh-val pts-clair XIX vuens-EW XR col

Collection des Cartes Postales Anciennes des Archives Municipales de Lyon

 "En 1895-1897, le Conseil municipal fait procéder au dérasement et à la consolidation des enrochements des piles. En 1901, les fondations de ces dernières sont protégées au moyen de blocs de béton." Patrimoine Rhône-Alpes idem

""À l'entrée amont de Lyon", le pont était construit face à la place d'Helvétie en rive gauche (côté où l'on peut voir la plaque commémorative sur le bord de la route), soit à moins de 100 m en amont du pont de Lattre de Tassigny actuel.

Le premier pont, pour lequel on trouve aussi l'appellation de pont Egyptien, était un ouvrage suspendu comptant trois travées que séparaient deux piles. Ces dernières étaient surmontées de colonnes rondes cannelées, en pierre de taille, au sommet desquelles s'accrochaient les câbles de suspension.

Le second pont, comme le troisième, offrant un débouché de 183,42 m, comportait six travées d'environ 30 m d'ouverture. Le tablier métallique était porté par cinq piles en pierre de taille en forme de large U ramassé. Ces appuis étaient fondés sur massifs de maçonnerie. La suspension métallique était logée dans la partie supérieure du montant des piles. La chaussée charretière à platelage en bois était encadrée de deux trottoirs bordés de garde-corps en fer forgé." Patrimoine Rhône-Alpes idem

 

•Dynamité la nuit du 2 septembre 1944, il est réparé et ouvert à la circulation le 26 novembre (Patri Rh-A), puis remplacé par un autre en amont.

00021p

Collection des Cartes Postales Anciennes des Archives Municipales de Lyon

 

Un nouveau pont pour une nouvelle ère…

Les travaux de construction ont débuté en 1953. L'ouvrage, terminé en 1956, a été ouvert à la circulation le 18 février 1958 et inauguré le 5 octobre suivant (annexe n° 2). Il a reçu le nom du maréchal Jean de Lattre de Tassigny." Patrimoine Rhône-Alpes   

"Ce pont a été ouvert à la circulation le 18 février 1958 pour que les voitures sortant du tunnel de la Croix Rousse ne perdent pas leur élan" Les Rues de Lyon 

XR pt tunnel st-clair 013

collection privée

"Le pont de Lattre de Tassigny est le plus court des ponts de Lyon : sa longueur totale est de 194 m. Il comporte trois travées de 53 m de long pour 25,45 m de large. En rive gauche, on compte une travée supplémentaire passante constituée d'un pont-dalle qui enjambe une voie sur berge et une route. La culée de rive gauche est évidée pour livrer également passage à une piste cyclable. En rive droite, deux bretelles en encorbellement rattachent le pont à l'axe nord-sud qui longe le fleuve. Le tablier en béton précontraint repose sur deux piles doubles oblongues en béton couvert d'un parement de pierre de taille.(…)Les fondations des piles et des culées ont été exécutées par caisson à air comprimé. La chaussée, large de 18 m, porte six voies de circulation à double sens bordées par deux trottoirs de 3,50 m protégés par des parapets métalliques.(…)En rive gauche, les côtés aval et amont sont tous deux dotés d'un escalier droit en béton." Patrimoine Rhône-Alpes idem

IMG_9716

 

les clichés n/b et celui colorisé sont de la collection des cartes postales anciennes des Archives Municipales de Lyon

 

pour les autres ponts : tapez "ponts" dans le moteur de recherche !

ou reportez vous au message 0 de cette série :-)