Trouvé dans la presse électronique du site mlyon, cette information :

une peinture lyonnaise a du mal à trouver une nouvelle place

On se demande pourquoi cette peinture n'a pas déménagé avec le reste !

f943d6d4-8ffa-4fd2-818d-87f257c77546

le site du peintre,

"Né à Bordeaux, où il fit ses études à l'école des Beaux-Arts, Maurice Stoppani s'était inventé un style, une manière. Dans son atelier de la rue Tronchet, il recevait ses modèles féminins. Il savait admirablement traduire leur plastique, en jouant de formes abstraites et colorées. Il était capable de faire naître un univers en composant des volumes, après avoir en avoir étudié les couleurs. Maurice Stoppani était un optimiste. Bien qu'ayant reçu un enseignement traditionnel, il n'avait rien rejeté des apports de la révolution abstraite. Depuis plusieurs décennies, Maurice Stoppani exposait à la Société Lyonnaise des Beaux-Arts. (…) Il y a encore peu de temps, il montait encore chaque jour dans son atelier, où il avait réussi tant de compositions.  (…) Maurice Stoppani a sa place, dans toutes les bonnes anthologies traduisant l'aventure des arts plastiques à Lyon." tiré du blog des arts

Mort en septembre 2014

pour en savoir + : analyse du style

 

•vers une solution de placement…

-sur le net le 14 janvier 17 

-et dans le Progrès de samedi 14 janvier 17

Capture d’écran 2017-01-16 à 12

Capture d’écran 2017-01-16 à 12

Capture d’écran 2017-01-16 à 12