✪Autre artiste tirant sa révérence cette dernière fin de semaine :

Nilda Fernadez

Capture d’écran 2019-05-20 à 13

1957 : Nilda Ferna naît le 27 octobre à Barcelone.
1964 : Sa famille s’installe à Lyon/Villeurbanne.
                   Son père le pousse à apprendre le solfège et le piano.
1987 : Il sort un 45 tours intitulé « Madrid, Madrid ».
1991 : Il sort l’album « Nilda Fernandez » qui s’écoule à près de 300 000 exemplaires.
En juillet, il fait la première partie de Sting à Bercy.
1992 : Nilda Fernandez est élu « Révélation variétés masculine de l’année » aux Victoires la musique.
Il reçoit le grand Prix de l’Académie Charles-Cros.
1993 : Nilda reçoit le prix de la Sacem.
Il sort un second album éponyme.
1994 : Il donne une série de concerts en Argentine où il chante avec Mercedes Sosa.
1995 : Il publie le roman Ça repart pour un soliloque.
1997 : Il sort l’album « Innu Nikamu ».
Il entreprend une tournée un peu particulière. C’est en roulotte traînée par des chevaux, qu'il s'embarque avec des amis musiciens et se produit dans des villages et des petites villes françaises.
1998 : En novembre, une version espagnole de son dernier album « Niña Bonita », sort aux Etats-Unis, au Mexique, en Argentine et en Espagne.
1999 : Il sort l’album « Castelar 704 » consacré au poète Garcia Lorca.
Il sort un album de reprises (Joe Dassin, Mike Brant ou Léo Ferré), « Mes Hommages ».
2006 : Il fait une tournée en France, à Cuba, en Belgique, en Russie et en Suisse.
2007 : Il sort un livre intitulé Les chants du monde.
Il sort la compilation « Bestov.2 ».
extrait de Tarata Franc
e2 1994

-dans le Monde de dimanche 19 mai 19 avec 2 de ses succès…
-sur FranceInfo          "                               "              "

-sur Nostalgie