✪8-Décembre, Fête des Lumières, Illuminations…

Capture d’écran 2019-12-07 à 14   Capture d’écran 2019-12-07 à 14

"On rend hommage à la nature" nous dit-on !
-ah bon !"

Végétaliser la ville… tiens, tiens !
La nature est un thème porteur en ce moment, que ce soit pour les élections ou pour la promotion touristique !
On l'utilise à toutes les sauces.

Capture d’écran 2019-12-07 à 14

 

*La thèmatique des lumières ne suffit-elle pas ? La lumière en soi, dans la nuit de l'hiver, a-t-elle besoin d'un sur-thème ? Ou est-ce l'acculturation des responsables qui guide la promotion commerciale de cette fête ?

Capture d’écran 2019-12-07 à 14  Capture d’écran 2019-12-07 à 20

Les bougies initiales aux fenêtres… sont bien loin… Pourtant l'Hôtel-Ville en met tous les ans… Il reste donc quelque chose de l'origine… ! Parfois une autre utilisation est proposée…
Pour rendre hommage à la lumière a-t-on besoin de son ? Le son sert de liant, il berce la lumière à qui l'on n'a pas trouvé de dynamique lumineuse ! C'est dommage, car c'est là qu'on devrait innover… On nous fait un festival des Sons & Lumières, cela dénature la fête elle-même. En fait ce n'est pas des sons & lumières : c'est du multimédia… toutes les pages touristiques nous vantent, nous vendent le XXI°siècle… Mais plus on propose d'installations, moins on met de bougies aux fenêtres°. La municipalité a ressuscité la fête, certes, elle l'a aussi transformée, de manière merveilleuse parfois, mais l'a dévoyée en un produit touristique, dont les Lyonnais sont les visiteurs de leur propre jeu.

Capture d’écran 2019-12-07 à 14  Capture d’écran 2019-12-07 à 14

Capture d’écran 2019-12-07 à 14   Capture d’écran 2019-12-07 à 14

Capture d’écran 2019-12-07 à 15 Capture d’écran 2019-12-07 à 15

Capture d’écran 2019-12-07 à 15Capture d’écran 2019-12-07 à 15

*Le jeu du tourisme était une carte à jouer pour la promotion de la ville, et c'était certainement une bonne idée. Mais trois millions de touristes condensés dans le centre-ville en quatre jours au détriment des quartiers, c'est une accroche commerciale qui privent les Lyonnais de leur fête.
Du fait des attentats, la municipalité a centré la fête, plus rien dans les arrondissements n'est permis…
Le prix des décorations des rues est tel, que seuls quelques rares commerces en paient le prix et cela fait pauvre et maigre, comme dans une ville qui n'aurait pas les moyens, ou qui n'aurait les moyens que sur sa promotion touristique, pour les étrangers à la ville qui viennent la voir, l'admirer, sans que les Lyonnais en ait la dynamique. Nous sommes un produit.
Tout est imaginé, créé, installé dans la tête de brillants techniciens qui prennent la ville comme support. Les bâtiments sont des écrans sur lesquels on projette des films de lumière avec son, qui parfois n'ont rien à voir avec le thème initial de la fête, ou avec le bâtiment en lui-même… Ces derniers sont souvent mis en valeur dans une histoire qui ne les concerne pas. Le travail des techniciens est pourtant souvent merveilleux et même intéressant, mais on sent plutot une prouesse pour s'exercer, se mettre en valeur, se labelliser et plus vraiment pour mettre en valeur la ville : la ville est un exercice.

Capture d’écran 2019-12-07 à 14   Capture d’écran 2019-12-07 à 14

Capture d’écran 2019-12-07 à 21  Capture d’écran 2019-12-07 à 20

*Les visiteurs sont des consommateurs qui déambulent comme dans un zoo, où les installations sont l'objet. La ville sert de décor, les Lyonnais n'existent plus, il n'y a que des consommateurs. Pourtant les commerçants ne font même pas d"effort pour décorer leur vitrine : la fête leur est étrangère. Ils cherchent à vendre, non à participer… Les Lyonnais ne participent que peu, ils sont des voyeurs.

Capture d’écran 2019-12-07 à 14

Pour canaliser ce flot de touristes endogènes ou allogènes : on a des rues sont interdites, des parcours obligatoires, on piétine, on se presse, on attend… Nous ne sommes plus au spectacle dans notre ville, nous sommes dans un circuit comme dans un jeu vidéo… N'y-a-t-il pas plus de touristes que l'on peut en supporter ?

Capture d’écran 2019-12-07 à 14

 

 *Exemples de bâtis mis en valeur et racontant l'histoire

Capture d’écran 2019-12-07 à 21   Capture d’écran 2019-12-07 à 14

Capture d’écran 2019-12-07 à 20   Capture d’écran 2019-12-07 à 20

 

Capture d’écran 2019-12-07 à 21   Capture d’écran 2019-12-07 à 21

 

 

 

°en réalité, c'est le contraire qui s'est produit, c'est parce qu'on mettait de moins en moins de lumignons qu'on a fait des installations lumineuses, mais en parallèle on n'a pas encouragé ce qui a contribué à renforcer le désistement…

 

*pour en savoir plus :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/ils-denoncent-fete-lumieres-trop-touristique-1759305.html >
ou
•dans le Progrès de 28 novembre 19

Capture d’écran 2019-11-30 à 14

dans le Progrès du 7 novembre 19 < https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2019/11/07/fete-des-lumieres-2019-a-lyon-on-va-enfin-connaitre-le-programme-des-illuminations >