Qu’est-ce que le patrimoine ?
•"c’est ce qu’on hérite du père, de nos pères",

l’acrobatie linguistique qui conduit du latin au français actuel est un peu compliqué, mais réelle (pater/patri + monie) : ce qui donne d’un point de vue général

”héritage de la civilisation qui est transmis et dont on est propriétaire -moralement au moins-”.

Dans ce sens, VINGTRINIER a écrit ”le Lyon de nos Pères”, en 1901

   IMG_2142

”Chacun possède une part du patrimoine collectif,
   chacun en cisèle une facette,
   chacun est donc un dépositaire culturel,
   potentiellement un transmetteur.
Chacun est un carrefour de patrimoine familial, régional, professionnel ou autre…”

Y.Bourbon L. 1995 Atelier du Patrimoine Sites & Cités  

Il s’agit d’en avoir conscience !


•A chaque siècle, des Lyonnais (et c’est aussi vrai dans d’autres villes ou régions et pays) se sont penchés sur le patrimoine. Par exemple la Renaissance a retrouvé l’Antiquité Méditerranéenne, le XIX° a retrouvé le Moyen-Âge Européen…
De nos jours la notion de patrimoine s’est élargie des biens personnels (patrimoine financier, immobilier, héritage) aux savoir (pensées, savoir-faire, savoir-être compris) en passant par toutes les traces du passé collectif : construction, cuisine, poésie, mécanisme, fabrique, culture communautaire, danse, etc… Toute la culture y passe !

•Alors se pose la question de garder ou non ? Notre société cumule, accumule, nous sommes habitués à capitaliser -du matériel comme du spirituel-, alors que certaines société n’ont pas ses besoins là.
Et ensuite, la question sous-jacente est celle de la transmission : qui transmet ? quoi transmettre ? comment ?

Ce blog est un moyen de transmettre. Un parmi tant d’autres...